Comment gagner contre Daesh

Comment gagner contre Daesh

Publié au journal de:   L’Union de Reims 

DÉCRYPTAGE

CAHIER SPÉCIAL
LUNDI 16 NOVEMBRE 2015

Entretien avec Chérif Amir, spécialiste de l’impact des religions sur les conflits au Moyen-Orient est docteur en géopolitique de l’université Paris VIII.

DSC_0020 « Daesh a fait une démonstration de force vendredi. Il séduit ainsi», estime cet expert du Moyen-Orient. .

Comment est né Daesh, qui est derrière ?

Il faut déjà savoir que Daesh n’a pas commencé avec le conflit syrien. La première extension de l’État Islamique date du 12 juin 2014 à partir de Mossoul en Irak. C’est en quelque sorte la progéniture d’al qaida. Une partie de ce groupe armé se trouvait à l’origine en Syrie. Il s’appuyait sur les concepts des Frères Musulmans et a été financé par la Turquie, le Qatar et l’Arabie Saoudite. Il l’est toujours largement par le Qatar. Privés d’opportunité en Syrie, ces individus ont rejoint le groupe de djihadistes d’Irak et ont formé une seule bande.

Comment ont-ils pu s’imposer aussi vite ?

Ils ont été plus efficaces, plus cruels et plus rapides que les autres. C’est exactement comme le système des bandes qui s’imposent.

Quel est le but de Daesh ?

Il veut créer une entité islamique à partir de Damas jusqu’en Andalousie
qu’il compte « récupérer », en passant par l’Égypte, Israël, la Jordanie
et l’Afrique du Nord. Il ne parle pas trop de la Turquie car ses camps
d’entraînement se trouvent là-bas. Erdogan le soutient. Ce qui s’est passé à Paris vendredi exprime ce qu’il veut faire. C’est aussi une démonstration
de force. C’est ainsi qu’il séduit. Je suis étonné par la simplicité de l’exécution. Il a montré qu’il peut faire ce qu’il veut en France, quand il le veut.

Il prend pourtant le risque de déclencher une action militaire
terrestre contre lui ?

Il n’y en aura pas et il le sait. Les frappes aériennes ne résolvent rien.
Les troupes terrestres françaises ne peuvent se permettre d’y aller. Ce
n’est pas le Mali, c’est le Moyen- Orient, c’est très compliqué. Il ne faut pas compter sur les Américains, ils ne mettront pas leurs bottes làbas.

Que faire alors si on n’envoie pas de troupes ?

Il faut modifier notre politique étrangère. Selon moi il faut suivre le
plan Russe qui consiste à aider Bachar El Assad. Il y a une armée làbas
qui est celle de Barchar, il faut lui donner les moyens de combattre Daesh. Je ne suis pas du tout partisan du régime syrien mais Bachar est déjà sur le départ. Il faut s’entendre avec lui sur son départ après les opérations. Avant cela, il faudrait cesser de suivre la politique d’Obama les yeux fermés.

En en France, comment agir ?

La solution n’est pas de poser des fleurs ou d’allumer des bougies. Ni de s’en prendre aux migrants. Ceux que recrutent Daesh sont des jeunes nés en France. Il faut dire au peuple qu’on est en guerre et agir en conséquence. Le service militaire pourrait être rétabli, il permettrait à
tous les jeunes de servir sous le même drapeau. L’armée devrait être davantage présente et la police formée aux techniques militaires. Il faut agir vite car il y a un front déjà. Pour ces attentats comme ceux de Paris vendredi, il faut être conscient qu’il y a un groupe de 200 personnes derrière, pas seulement 8 assaillants. C’est très préoccupant.
Il faut gagner cette guerre qui est d’abord une guerre de l’information.
Vous verrez que les attentats seront bientôt diffusés par Desh sur
des vidéos.

RECUEILLIS PAR CATHERINE FREY
DÉCRYPTAGE
Comment gagner
contre Daesh

Print Friendly, PDF & Email
0 Comments

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

CONTACT US

In order to contact me, thanks to fill the form below.

Sending

©2018 Dr. Chérif Amir

Log in with your credentials

Forgot your details?